J’ai entendu à deux reprises ce matin, dans le journal de 8 heures sur France Inter, que « les Juifs » attendaient les excuses du Pape sur les propos de Mgr Williamson à l’occasion de son voyage en Terre Sainte.
Outre que j’ignore le taux de représentativité d’une telle attente, j’insiste sur ce que j’ai dit hier : Mgr Williamson n’est pas dans l’Eglise.
D’ailleurs, je ne devrais même pas l’appeler « Mgr Williamson » puisque son ordination n’est pas reconnue.
Donc Richard Williamson dépend autant du Pape que le partriarche (orthodoxe) de Constantinople.
J’ignore ce que Benoît XVI a l’intention de dire ou faire, mais s’il peut être désolé pour les propos de Williamson, il peut difficilement s’excuser en son nom — au risque de laisser entendre que l’évêque intégriste a bien été réintégré (oups !) dans l’Eglise catholique.
Ce serait un peu comme si Ségolène Royal s’excusait au nom de Sarkozy…

Publicités